dimanche 14 juin 2015

"Juste un tour"

Etre parent, c'est fascinant.
Ce dimanche, on décidait d'aller à la fête locale, pour aller faire un tour au vide-grenier (histoire de faire un tour justement) (des vide-greniers qui sont devenus des vide-bébés mais ça c'est une autre histoire), pour rapporter des frites pour le barbecue du midi et pour que les enfants fassent un tour de manège.

Une heure plus tard, le tour de vide-grenier effectué, quatre livres de poche à 1€ pièce dans les mains, on fait la queue pour acheter les frites. Et puis, on voit un ami et ses deux filles. Il est en terrasse, il boit un coup. Le barbecue du midi se transforme en sandwichs à la saucisse et barquettes de frites en terrasse (avec un coup). C'est super bien aussi. On discute beaucoup et puis on se dit qu'on va quand même rentrer. Notre ami va au manège avec ses filles : "ouais mais non, sinon, on va encore rester une heure".

Alors on s'en va.

Mais comme il est déjà bien plus tard que onze heures, quand on repasse devant le manège, il est ouvert cette fois-ci.
"Bon allez juste un tour" (les parents ne seraient-ils pas faibles ?)

Mais,


- "Bonjour, 2 places s'il vous plaît ! 
- Vous avez vu, pour 5€, vous avez 3 places
- ... Bien, donc 4 places pour 7.5€ alors" (les forains sont malins, acte I).

Mais au deuxième tour, le grand chope une première fois le pompon. On en était certains, en plus d'être malins, les forains sont super malins pour repérer les fratries et multiplier les tours de manège (les forains sont malins, acte II).

Avant le troisième tour, on revoit notre ami qui revient au manège avec ses filles et qui se fiche bien de nous.

Au troisième tour, les gamins sont tous ensemble dans le manège, ils sont trop contents et cette fois-ci c'est fifille qui attrape le pompon.

Au quatrième tour, j'aperçois fiston qui fait user sa godasse sur le sol du manège en action (les godasses qui usent, c'est le combat d'une maman au quotidien. Comme les genoux usés des pantalons d'ailleurs, même combat). Mais j'aperçois ensuite qu'il est surtout aussi malin qu'un forain : il y avait un ticket de manège qui a été malencontreusement perdu par quelqu'un à cet endroit.

"Mais stop Chéri, ça fait quatre fois, on va vraiment rentrer maintenant, on va aller manger une glace dans le jardin, s'il te plaît donne le ticket trouvé à ta copine."

Quelques phrases de négociation plus tard, et de moues par dessus le marché, nous prenions le chemin du retour.

Le "Juste un tour" aura duré 45 minutes.

Bref, quand je serai grande, je veux être malin, je veux être forain.
Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

  1. Ton article m'a bien amusée pour le coup!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. être parent, c'est fascinant ET amusant ! (moi aussi je ris finalement)

      Supprimer
  2. Un bon dimanche ! Je suis tout à fait d'accord avec toi, les vides-greniers deviennent une annexe de magasins de fringues et puériculture. Pour ma part, c'est bien pratique en ce moment mais quand j'ai besoin de rien, pas toujours très envie d'y passer ! Pour nous, ça sera l'année prochaine la première fête d’école ! Bonne reprise !

    RépondreSupprimer