lundi 18 novembre 2013

Coucher les enfants le soir ou comment optimiser ce rituel du coucher.

Des parents débordés.
Ça vous parle n’est-ce pas ?
La course contre la montre le matin entre se préparer, préparer le p’tit déj pour tous, petit-déjeuner, préparer les enfants, courir jusqu’au moment de partir, faire sa journée de boulot, récupérer les enfants. Et le soir alors, ça se passe comment ? Toujours à courir autant ?

On est souvent lessivé de toujours courir. En tout cas, personnellement, oui, ça m’arrive régulièrement. Est-ce qu’on ne pourrait pas souffler un peu plus souvent ?

Alors, pour courir un peu moins en soirée, j’ai aussi mes petites astuces pour que tout se déroule un peu plus posément, en prenant un peu plus le temps (et non pas en perdant deux kilos à chaque fois que l’on court) (oui, courir et stresser, c’est mon remède minceur).

  • Le dimanche, passez un peu de temps en cuisine pour préparer au moins les repas du début de semaine. On apprécie toujours de retrouver ces plats préparés et de ne pas se dire une énième fois « qu’est qu’on mange ce soir ». 
  • A défaut de pouvoir cuisiner, prenez au moins le temps d’écrire ce que vous mangerez en début de semaine. Ça peut paraître un peu loufoque dans le sens où on aime bien dîner ce dont on a envie à l’instant T mais il n’empêche qu’au moins, pendant deux soirs ou plus, vous n’aurez pas à vous préoccuper du menu, ce sera déjà statué.
  • Dès le retour à la maison avec les enfants (le grand de 6 ans, la petite de 2 ans), notre rituel est de se rendre directement dans la salle de bains : je les stimule et leur dis « Allez, on va dans la salle de bains et on enfile les pyjamas, vous allez vous sentir bien ». Pas trop besoin de persuasion : nous aussi, n’adore-t-on pas se mettre direct en pyjama pour décompresser encore plus vite de la journée ?
  • Les pyjamas enfilés, le grand se met directement à faire ses leçons, comme ça « ce ne sera plus à faire mon Cœur, tu auras tout le temps de jouer ou regarder la télé ensuite ». Nous avons peut-être de la chance mais jusque là, notre fils n’a jamais rechigné pour faire ses devoirs.
  • Viendra donc ensuite le temps des jeux ou de la télévision. Les jeux avec maman ou papa, parce que même pour nous, on apprécie tellement de passer quelques minutes avec eux. La télévision si maman se doit de cuisiner parce qu’elle n’avait pas préparé le repas au préalable.
  • Nos enfants dînent tôt, vers 19h. Ils ont des longues journées (lever en moyenne à sept heures le matin) et le goûter est déjà un peu loin mine de rien (16h30). Pas de souci majeur pour le grand qui a un très bon appétit. C’est un peu plus compliqué pour la petite si ce ne sont pas des coquillettes et saucisses de Strasbourg. Mais au moins, regarde-t-elle son frère déguster sa soupe et qu‘elle peut aussi vouloir faire comme lui quelquefois, c’est déjà ça.
  • On part ensuite se brosser les dents. A deux, c’est tellement plus rigolo, et ça fait des grimaces quand on se brosse les dents. 
  • Et puis, allez, on se motive, on monte les marches tous ensemble et on va lire une histoire dans la chambre du grand ! 
  • Après l’histoire, on se fait des câlins, un peu longtemps « et voilà, c’est l’heure de faire dodo…» . La petite rejoint sa chambre, elle réclame un livre (entendez un vieux catalogue car comme elle déchire tout, faut pas déconner), on allume les veilleuses, on se renvoie des bisous dans l’air et 

« Faites de beaux rêves les enfants ♥ »

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

  1. Anne-Claire la reine de l'organisation :) tu sais que tu es ma référence ? :D
    Le soir je rentre à 19h, donc même avec toute la meilleure volonté du monde je ne pourrai jamais coucher mon fils à 19H30, et pourtant il en aurait bien besoin. Mon nouveau challenge c'est de réussir à le mettre au lit à 20h, mais bon, il essaie de grignoter un peu de temps pour profiter de papa et maman, comment lui en vouloir ? Et puis avec cette fichue réforme qui m'oblige à le réveiller très tôt toute la semaine, il est bien bien fatigué. Pas simple tout ça ! Merci pour tes conseils ! C'est vrai que la question des repas c'est une galère quotidienne dont je me passerai bien parfois (merci Picard !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah, flattée d'être ta référence dis donc mais tu sais, je suis certainement TROP organisée, ça me joue des tours quelquefois ;-) . Oui, 20 heures, ce serait possible mais comme tu dis, ils essaient de repousser l'échéance, enfin surtout la dernière, le grand est tellement fatigué de sa journée également qu'il ne demande pas son reste. Je t'assure que pour les repas, c'est super confortable, souvent après ma journée de travail, je n'ai pas forcément envie de m'y remettre. Et autre chose : le mercredi, c'est la journée pizza de notre boulanger donc tous les mercredis soirs, c'est pizza, et bien une épine en moins dans le pied et au moins les enfants adorent ça ! Allez, bon courage pour ce challenge, you can do it !

      Supprimer
  2. C'ets un peu pareil chez nous sauf que ma fille rentre à 16h à la maison et qu'elle n'a pas encore de devoir à faire (ouf !!!). J'aime aussi savoir qu'il y a des règles à suivre, ça facilite l'organisation ... et me laisse rêver d'une soirée calme en perspective!

    RépondreSupprimer