dimanche 3 janvier 2016

La vie en vrai.

Mille pensées qui fourmillent, 
cuisiner une pâtisserie chaque semaine, 
reprendre la bonne habitude de lire une histoire à la petite dernière parce qu'on le faisait pour son frère chaque soir alors pourquoi pas pour elle,
Se fixer de nouveaux challenges,
avoir le cœur qui s'emballe,
être là pour les amis,
pleurer,
regarder pour la énième fois un coucher de soleil, ne jamais s'en lasser,
manger libanais pour la première fois,
courir plus loin,
vouloir aussi retrouver ses quatre ans, ce temps où seul ne t'importait de manger un Kinder surprise au goûter,
une cousinade,
une greffe réussie,
pester contre la douche qui n'a pas de rideau au bureau,
de belles rencontres qui ne sont plus uniquement virtuelles,
crier,
se raisonner,
faire des travaux,
apprécier encore plus chaque année les moments en famille,
se familiariser enfin avec sa FCM avec l'investissement dans une montre de course digne de ce nom,
le sang,
la joie de vivre de deux enfants qui se comportent comme chien et chat presque tout le temps,
peser le pour et le contre,
tâcher de comprendre,
le dernier album de Cœur de Pirate ♫,
quelques week-ends à Paris toujours réussis,
cuisiner encore plus raisonnablement,
continuer le vin cependant,
ne plus se comprendre,
les divisions politiques,
des soirées entre amis devenues trop rares,
les urgences professionnelles devenues quotidiennes,
écouter son corps,
écouter en boucle Boulevard des Airs (♫ "Bruxelles" ♫♥)
aimer,
parler, beaucoup,
Un chagrin d'amour à consoler,
une naissance,
les conflits stériles dont on s'écarte,
les cahiers scolaires à parcourir chaque fin de semaine,
avoir des sueurs froides en réservant difficilement ses billets pour Muse à Bercy,
prendre l'air le plus possible,
les étoiles dans les yeux devant le portrait d'un nouveau marathonien,
être fort, ne pas tout anéantir, continuer.
"Mon petit pays" ♫ puis "ton visage" ♫ des Fréro Delavega, en boucle aussi,
Se détacher un peu plus des écrans, 
"No et moi", "Rien ne s'oppose à la nuit" : aimer définitivement Delphine de Vigan.
oublier, tâcher d'oublier pour être mieux,
s'arrêter pour écouter les petites histoires qu'elle se raconte quand elle se retrouve seule,
avoir mal,
se connaître encore plus,
un run improvisé à Oléron avec Greg, merci les réseaux sociaux,
reconnaître entre mille la voix de Sia dans le dernier David Guetta ♫,
("bang my head against the wall" que ça s'appelle d'ailleurs, se reconnaître un peu)
réaliser à quelques jours de Noël les trois kilos en trop,
travailler sa souplesse,
un mariage,
des divorces,
une deuxième naissance,
repenser souvent à Anne-Dauphine Julliand et à ce livre "Deux petits pas sur le sable mouillé",
penser aux amis qui te manquent, 
retourner en Angleterre,
lire "Le Petit Prince",
préparer un goûter d'anniversaire,
se dire qu'on est heureux,
se prendre deux chevreuils en conduisant, en deux fois, hein, c'est plus drôle,
réserver un lundi matin des billets d'avion pour le soleil d'hiver de 2016,
avoir peur,
regarder les premiers Star Wars pour se coucher moins bête.

- LISTE NON EXHAUSTIVE -

La vie en vrai est tellement plus que tout cela, tellement plus que ce qu'on veut bien montrer ailleurs sur internet.
La vie en vrai a ses hauts, ses bas et elle est riche de tout ça.
Il y a quelques jours, on pouvait publier son #bestnine2015 sur Instagram, un top des neuf meilleures photos 2015 publiées sur le réseau social. Je l'ai tenté. Mon best nine s'est résumé à neuf photos de moi-même fier comme un paon pendant neuf courses officielles. Ce sont en tout cas les photos qui ont récolté le plus de "likes" des instagramers. Ces courses et ces challenges relevés étaient des moments fantastiques c'est certain. Ces neuf photos de moi qui souris toujours beaucoup après une course sont jolies (et le sourire est communicatif). Mais ces neuf photos ne sont pas le reflet de toute une année (les selfies n'alimentant pas à outrance mon compte Instagram non plus), mon best nine est bien réducteur de la même manière que les réseaux sociaux réduisent tellement de choses en fin de compte. La vraie vie est ailleurs, bien loin de tout ce qui s'expose sur internet, et qui s'expose quelquefois bien mal.

Pour cette nouvelle année, je vous souhaite toutes les belles choses d'une vie en vrai, des belles choses qui seront nécessairement couplées avec des choses moins jolies. Mais ça fait partie du jeu et ça aide à avancer aussi.

♥ Belle année 2016 ! ♥
Une photo publiée par @anneclairebcn le
Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. Bonjour Anne Claire,

    C'est assez marrant de lire ton post, tellement de choses me concernent également, beaucoup de points communs, au final on sait où se trouve nos besoins, nos envies, là où on se sent le mieux, les choses qui nous embêtent, nous déstabilisent...... ces petites choses si anodines qui comptent beaucoup au final, ne pas se perdre..... Les réseaux sociaux ne sont que là pour montrer une facette de ce que l'on veut bien montrer, je n'ai jamais douté de l'effet que cela pouvait avoir sur les autres, suivant ce que l'on y met.... ou pas...
    Pour moi 2016 sera encore plus sportif, des défis, des mises à l'épreuve pour moi et mon moral, savoir où se trouve mes limites, prendre du temps pour moi et m'y perdre car parfois à trop donner aux autres, on s'aperçois que le jour où tu as besoin de ces "autres" il n'y a plus personne.... savoir que certaines choses vous rendes dingues et les affronter en dépit de certains commentaires...

    Encore bonne année à toi et les tiens qui te sont proches....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Vanessa pour ce long commentaire, pour ce partage et je suis ravie de te voir un peu plus par ici. Il y a peu, on m'a dit que j'étais trop gentille, que j'étais trop à prendre soin des autres, quitte à m'oublier, à ne plus savoir où se trouvaient mes besoins réels. C'est assez juste, il faut savoir aussi de temps en temps se recentrer sur soi-même et savoir prendre du recul par rapport à beaucoup de choses. On aura j'espère l'occasion d'en parler de vive voix cette année, j'espère bien qu'on se retrouvera bientôt pour courir quelques kilomètres ensemble. Alors, quel sera ton prochain défi sportif ? à très vite.

      Supprimer
  2. Je te souhaite une belle vraie vie 2016 !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sophie, plein de choses également pour toi et tes proches.

      Supprimer