mardi 12 janvier 2016

Les dunes

Cet après-midi là, on devait aller au cinéma. C'était l'avant dernier jour de l'année et finalement, il n'allait plus faire si mauvais dehors alors plutôt que d'aller s'enfermer, on décidait de mettre les bottes dans le coffre et de rejoindre les dunes dix minutes plus tard.
Il faisait frais, le vent soufflait en provenance de la mer, en provenance de Jersey qu'on apercevait bien, on ressortait pour la première fois de la saison les écharpes et les gants et on emportait avec nous le goûter pour tenter de le manger là-bas, de l'autre côté des dunes.
 


Vous aviez de l'énergie à revendre, comme toujours. Au moins, dans le chemin des dunes, ou directement sur la plage, vous pouvez courir, sauter, crier aussi : vous avez tout l'espace presque pour vous, ce grand espace où vous êtes finalement deux électrons libres, aussi libre que se sent votre maman quand elle se retrouve ici.
 Ici, sur la Côte des Isles, sur la côte ouest du Cotentin, quelque part sur ce sentier des dunes entre Saint-Jean de la Rivière et Saint-Georges de la Rivière, avec le Cap de Carteret en toile de fond qui s'affiche toujours fièrement, l'île de Jersey au large, et Portbail qu'on aperçoit droit devant nous.




Cet après-midi là, il faisait frais c'est vrai mais la lumière était une nouvelle fois très belle, c'est ce qui m'a marqué, en plus de vos courses l'un après l'autre, de vos recherches de coquillages particuliers sur la plage ou de votre goûter que vous avez bien apprécié à l'abri dans cette dune. 
Cet après-midi là, on avait troqué un ciné contre notre liberté et je crois qu'on avait bien fait.

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. C'est tellement beau ! Quelle chance de pouvoir en profiter quand l'envie vous en prends !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien vrai, c'est un peu pour ça aussi que j'évoque la liberté ;)

      Supprimer
  2. Ça c'est ce que j'aime et mes enfants aussi, pourquoi s'enfermer quand on peut profiter de choses tellement plus simples, tellement meilleurs?
    Ces moments là sont plus forts que quelques heures devant un écran. Et tes photos sont magnifiques

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Vanessa. On a cette chance de vivre près de nombreux jolis endroits en plein air, ça serait tellement dommage de ne pas en profiter. Et si en plus on apprécie ces moments, ce n'est que du bonus.

      Supprimer
  3. C'est tout à fait mon créneau, s'il ne pleut pas tout le monde dehors ;-)

    RépondreSupprimer