mardi 6 décembre 2016

La montre cardiofréquencemètre POLAR V800



Après trois mois d'utilisation de la POLAR V800, je tenais à vous faire partager mes impressions sur cette montre GPS de sport qui constitue un "runner" (sans mauvais jeu de mots) en la matière sur le marché.
Mes impressions n'en seront que toutes relatives étant donné que je n'ai jusqu'ici utilisé la V800 quasi exclusivement pour mes sorties trail et course à pied. La V800 est effectivement reconnue pour son utilisation en triathlon et j'espère bien que natation et cyclisme seront au programme en 2017 de mon côté mais les impératifs familiaux, professionnels et autres joyeusetés font aussi qu'on ne fait pas toujours ce qu'on veut dans la vie.

Pour ceux qui me connaissent peu, voire pas du tout, sachez que je n'étais à la base pas le genre de sportive ultra-connectée, du moins pendant l'activité. J'ai démarré la course à pied avec une montre chronomètre basique de chez basique, avant d'investir dans une montre milieu de gamme du concurrent pour me voir enfin proposer le bijou V800.


  • La Polar V800 : une montre bijou

Commençons futile : la V800 est une montre conçue pour l'entraînement mais qui sait aussi se porter dans la vie de tous les jours. Le design de la montre est élégant et s'accorde plutôt bien aux tenues "civiles" dans le coloris rouge.
En tant que cardiofréquencemètre, Polar, via son application Polar Flow, saura vous faire un état de vos activités sportives bien entendu mais aussi de vos activités extra-sportives : le nombre de pas dans votre journée, vos temps de pauses, vous alerter in vivo lorsque cela fait très longtemps que vous n'avez pas bougé, votre temps et niveau de sommeil,...
Une liste non exhaustive d'indicateurs pour toutes les personnes qui souhaitent visualiser leurs activités de tous les jours d'une façon plus globale et pas seulement axées sport.



  • Le contenu du colis Polar V800


Votre cardiofréquencemètre est livré dans une boite compacte un peu plus petite qu'un format A5, boite qui s'ouvre facilement par un clapet situé sur l'un des côtés.
Dans le colis, vous trouverez : 
- la montre de sport GPS Polar V800 (coloris rouge ici, également disponible en noir ou bleu foncé)
- l'émetteur de fréquence cardiaque
- le câble USB
- le capteur de cadence et ses accessoires pour améliorer vos performances sur le vélo
- le support vélo

  • Le portail Polar Flow

Regardons un peu plus en détails comment se présente le portail Polar Flow destiné à répertorier et fournir une vision d'ensemble de vos activités.
Vous trouverez ci-dessous quelques captures écran qui parleront plus que de longs discours.

Mon flux


Le mien reste très relatif et se cantonne exclusivement aux utilisateurs Polar ayant fait le choix de partager leurs profils en mode public.
Polar géocalise tous ces profils et il peut être amusant de regarder un peu partout dans le monde comment on fait du sport ailleurs.
Polar offre cette possibilité de se connecter avec d'autres utilisateurs et de conserver ou pas, son profil ou certaines de ses séances d’entraînements en mode privé. Il peut être intéressant d'être connecté à d'autres sportifs avec lesquels on échange dans la vraie vie ou sur les réseaux afin d'être informé de leurs séances et d'être ainsi encore plus motivé pour l'entraînement ! 

Activité au mois de septembre 2016

Un calendrier intuitif avec son pourcentage d'activité journalier en bleu, le détail de ses activités sportives en rouge. Comme je vous le précisais, je n'utilise la V800 que pour la course, éventuellement sur quelques autres activités plus "douces" : marche, renforcement musculaire,... 
Les pictogrammes se différencient d'une activité à l'autre et on aura par exemple une figure en train de crawler pour la natation, en train de pédaler pour le cyclisme.
Un bon carnet de bord synthétique.

En cliquant sur l'activité, vous aurez un focus sur une séance particulière avec des détails plus précis.
Vous pouvez bien évidemment zoomer, dézoomer la carte, demander différents affichages de cette carte (satellite et autre),...



Un menu déroulant de haut en bas vous donne accès à diverses informations qui pourront s'avérer utiles pour vos prochains entraînements si vous aimez décortiquer un tant soit peu votre activité sportive.
Parmi ces informations : la cadence, les zones de fréquence cardiaque, l'allure moyenne, les dénivelés, la charge d'entraînement (facile, extrême,...).

Ci-dessous, une journée entière entrecoupée d'une activité intense (Marathon des Causses).
Des données sur votre sommeil sont aussi consultables, je ne dors cependant pas encore avec ma montre comme vous pourrez le voir sur le graphique.


Rapport d'activité
Polar Flow permet d'analyser également votre activité sportive sur une période que vous aurez préalablement choisi.

Ci-dessous, mon activité depuis ma première utilisation de la montre.
Vous noterez les extrapolations de vos temps à viser en compétition (au prochain marathon, promis, je me ferai un peu plus mal pour tenter un sub 4h) (ou pas).

Pour le mois de septembre :



Le portail Polar Flow est intéressant en cela qu'il est intuitif, plutôt synthétique et accessible. Accessible dans le sens où je vous précisais que je ne suis pas ultra-connectée à la base au niveau de mon équipement sportif, mon truc à moi, c'est de me retrouver seule, peinard, au milieu de la nature. En revanche, j'ai adopté très vite la Polar V800 : une montre confortable dont on oublie son poids non négligeable vite, la possibilité d'un affichage de données selon votre bon vouloir, la possibilité de couper toute notification ou sonorité et d'avoir ainsi une montre connectée qui sait facilement se faire oublier pour finalement "déconnecter".
Après une sortie, le système bluetooth de la montre permet une collecte quasi instantanée des données de course une fois que vous lancez l'application sur votre téléphone et cette possibilité est super confortable ! Il n'est pas nécessaire de relier votre montre via le câble usb sur votre ordinateur, Grâce au système bluetooth, vous récupérez vos données sur l'application mobile Polar Flow après quelques petites minutes de synchronisation.
Le câble usb vous sera nécessaire pour recharger votre montre.



  • La Polar V800 : ce que j'aime et j'aime moins
La Polar V800 comme compagnon de route indispensable
Il y a peu, j'ai d'ailleurs supprimé mon ancienne application course à pied de mon téléphone portable et je ne cours désormais exclusivement qu'avec ma V800 qui me fournit toutes les informations dont j'ai besoin. La géocalisation est très bonne sous réserve de patienter un peu avant de démarrer votre activité sportive, une petite minute environ, le temps que le montre détecte un signal GPS.

Le système bluetooth est un gros plus avec un accès immédiat à vos données dans l'application mobile Polar Flow.

L'application Polar Flow et le portail web sont très bien conçus, véritables tableaux de bord de vos activités, des tableaux largement exploitables mais dont mon utilisation reste, je vous le rappelle, limitée. Par exemple, vous avez bien entendu la possibilité de programmer vos entraînements, vos fractionnés,... et de les retrouver ensuite en accès sur votre montre.

L'esthétisme de la V800 : oui, cette montre est particulièrement jolie et je ne vois personnellement pas d'inconvénient à la porter au bureau avec une tenue plus conventionnelle.

Une montre haut de gamme. La Polar V800 constitue le haut du panier des montres de sport GPS, elle offre des fonctionnalités multiples et fait preuve d'innovations : bien entendu son coût n'est pas négligeable, comptez de 329€ à 449€ selon les options.

La sensibilité du port USB. Avant la réception de la montre, j'avais lu quelques critiques concernant la sensibilité du port USB située à l'arrière de la montre. J'ai effectivement du m'y reprendre au départ en plusieurs fois avant que ma montre soit correctement reliée à son câble et donc à mon ordinateur. Cependant, c'est certainement un coup à prendre car je n'ai pas eu de souci particulier après ces trois mois d'utilisation.



Après plus de trois mois d'utilisation, la Polar V800 m'est devenue incontournable, dans mes activités sportives bien évidemment mais aussi dans mon quotidien. Je ne dors cependant toujours pas avec et espère désormais que 2017 m'offrira la possibilité de tester ses fonctionnalités en triathlon. 
En attendant, si vous avez des interrogations, n'hésitez pas à me contacter et je tâcherai de vous aider dans la mesure du possible.
Dans tous les cas, soyez certain qu'essayer une montre Polar, c'est l'adopter !




Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire