jeudi 5 juin 2014

6 juin 1944. 70 ans après, le Débarquement, plus que jamais là.

Effervescence. C'est bel et bien ce mot qui qualifie particulièrement la Manche et la Normandie depuis plusieurs jours. Les festivités du 70ème anniversaire ont débuté, on en parle depuis quelque temps et certains ont déjà refait la route de ces hommes qui ont donné ou risqué leur vie pour nous libérer de la Seconde Guerre Mondiale.
Je n'avais pas spécialement prévu d'aller me mélanger à la foule de Sainte-Mère Eglise où je travaille. Et puis, je dois avouer que cette semaine est vraiment particulière, le matin en arrivant, on ne peut pas être insensible à tout ce qui est déployé ici ou là pour fêter nos sauveurs et leur rendre hommage. Des drapeaux flottent depuis de nombreuses maisons, certaines sont très décorées, les jeeps et autres véhicules militaires sont monnaie courante depuis quinze jours, les militaires ont remplacé les papys au béret et à la baguette de pain, les voitures rencontrées viennent de tous pays et ça ne parle pas seulement français dans Sainte-Mère Eglise, on entend bien entendu de l'américain, de l'anglais mais aussi de l'allemand, du néerlandais, de l'italien et que sais-je encore.

Une photo extraordinaire symbolique de cet engouement qui anime chacun
John Steele était resté en haut du clocher
On a beau ne pas aimer la guerre, ne pas aimer les combats, ne pas aimer les tenues militaires ou la vue d'une arme, on ne peut qu'être touché par toute cette énergie déployée pour faire revivre cette période de la libération. Tellement touché qu'on en a jusqu'à mal au ventre en imaginant l'état de ces libérateurs les jours précédents le 6 juin 1944, la peur au ventre.
Musée Airborne, Sainte-Mère Eglise
Anachronisme obligatoire ;-)

Et des avions, encore des avions qui nous démontrent leurs prouesses bien bas dans le ciel.


Un camp militaire reconstitué :
Ces photos n'étaient pas prévues, comme ce billet. Mais l'émotion a été plus grande, l'émotion qui fait que nous ne pouvons pas rester insensibles à un tel évènement : le 6 juin 1944, c'est notre histoire à tous. Ce soir, 24 plages s'embraseront à 23h pour fêter tous ces hommes qui ont péri pour nous, pour la France, pour libérer un pays devenu alliéné. Ce soir, des millions d'yeux seront rivés vers la mer et se souviendront de tous ces héros. 
Demain matin je retournerai à Sainte-Mère Eglise le cœur bien gros en pensant à ces hommes extraordinaires et leur redirai une nouvelle fois "merci". Tellement peu de choses face à leur bravoure héroïque.
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

  1. Merci de nous faire partager ton vécu de ces commémorations. Rendre hommage à tous ceux qui sont morts pour libérer notre pays est tellement peu comparé à leur sacrifice...

    RépondreSupprimer