lundi 23 juin 2014

Devenir parent, c'est devenir différent ?

Nous étions tous les deux d'accord sur le fait qu'avoir des enfants ne nous empêcherait pas de sortir : nous continuerions d'aller chez des amis ou à des plus grands rassemblements avec nos enfants sans chercher à les faire garder à tout prix. On a laissé dormir nos bébés très tôt dans des salles des fêtes où on fêtait par exemple très fort l'anniversaire d'un ami, notre bébé pourrait après dormir où bon lui semblerait sans jamais exiger d'être chez lui pour s'endormir. Cela a fonctionné, on les emmène partout nos enfants, ils trouvent leur place en général partout, recevoir une invitation ne deviendra pas un casse-tête pour savoir qui viendrait garder les enfants.


J'entends dire que certains couples qui ont des enfants fonctionnent différemment. Que dès lors qu'ils deviennent parents, ils se replient un peu sur eux-mêmes avec leur bébé et sortent moins. "Parce que c'est compliqué", "parce que c'est trop bruyant pour le bébé". Il y a plusieurs mois déjà, j'avais eu une longue discussion avec un collègue qui affirmait qu'avoir des enfants ne lui faisait absolument pas envie parce qu'avoir des enfants change ta vie du tout au tout, ta vie se transforme, ton couple se transforme, ton couple se perd pour se focaliser sur l'enfant et ta vie sera à jamais consacrée à ton enfant, tu te responsabilises tellement en ayant un enfant.

Il n'a pas tort, il a même plutôt raison. Le couple en revanche peut ne pas trop changer : à partir du moment où vous partez tous les deux sur la même longueur d'ondes lorsque vous décidez d'avoir un enfant et que vous continuez malgré l'enfant à conserver des moments rien qu'à deux, il n'y a pas de raison de se focaliser exclusivement sur l'enfant. Mais le sujet est délicat, on a certainement tous un couple autour de nous qui s'est séparé "parce qu'avec les enfants, c'était différent". Et ça peut faire peur. Ce collègue me disait "comment savoir si tu fais des enfants avec la bonne personne, celle avec qui tu resteras toute sa vie ?".

C'est compliqué, c'est un point sur lequel on ne peut jamais être certain. Et je peux comprendre que certains adultes fassent le choix de ne pas avoir d'enfants. J'ai entendu déjà plusieurs fois des couples qui décidaient de continuer à vivre rien que pour eux, sans enfants. En devenant parent, on peut effectivement laisser pour compte son couple et sa personne.

Laisser pour compte sa personne :
Mes enfants et leur papa passent effectivement en premier : c'est d'abord pour eux que je cuisine, d'abord pour eux que je fais les boutiques. Il y a d'ailleurs belle lurette que je ne suis pas allée rien que pour moi faire du shopping. 
On me l'a beaucoup dit cet hiver "prends du temps pour toi un peu, pense à toi". En devenant parent, la vie est encore plus accélérée et on aurait tendance à s'oublier, à penser d'abord aux autres qu'à soi. Ce n'est pas un mal en soi, c'est certainement d'ailleurs plutôt sain je crois comme comportement mais le tout est de savoir trouver un juste milieu, un équilibre entre le "vivre pour les autres" et le "vivre pour soi".

Laisser pour compte son couple :

Notre vie a changé lorsqu'on est devenu parent. On continue de sortir certes mais beaucoup moins à deux, il faut bien se l'avouer. Les restos en amoureux sont devenus plutôt exceptionnels, le ciné n'en parlons pas et puis toutes ces choses simples qu'on faisait souvent tous les deux se font occasionnellement, d'abord par manque de temps. Ce n'est pas pour autant qu'on s'est oublié. On garde ces moments en tête-à-tête en soirée. On apprécie de se retrouver rien que tous les deux. On ne s'est pas perdu, notre couple n'a pas été laissé pour compte, il fonctionne seulement différemment, il suffit simplement de retrouver de nouveaux rails pour se replacer sur un autre chemin.

Devenir parent, c'est se lancer dans une nouvelle aventure, dans une vie quelque peu modifiée.
Devenir parent, c'est se responsabiliser autrement, on n'est plus seulement responsable de soi mais aussi d'un ou plusieurs autres.
Quand tu deviens parent, tu deviens plus sensible aussi, sensible au monde qui t'entoure, ce monde que tu ne comprends pas toujours, ce monde que tu as offert à tes enfants et qui n'est pas toujours à la hauteur de ce que tu voudrais pour eux.
Quand tu deviens parent, tu comprends tes propres parents et les sacrifices qu'ils ont fait pour toi.
Quand tu deviens parent, tu n'es pas nécessairement différent, c'est un chemin de vie que tu choisis, comme celui qui choisirait de tout recommencer ailleurs.
Devenir parent, c'est devenir tout ça, c'est commencer autre chose.
L'important est d'être prêt à commencer autre chose ensemble, à deux sur une même longueur d'ondes, une vie bien différente c'est bien vrai, une vie qui a aussi beaucoup à apporter.
Dernièrement, beaucoup trop de couples se sont séparés autour de moi, ça fait toujours très mal parce qu'en plus d'avoir de la peine pour eux, tu te remets aussi un peu en question : "est-ce qu'on vit comme il faudrait ?" "est-ce qu'on fait bien les choses pour nos enfants ?" ça oui, on a moins de doutes, c'est plutôt le "est-ce qu'on pense à nous aussi souvent qu'on le devrait ?" Le nous pour nous deux, et aussi le soi, parce que je crois difficile de vivre exclusivement pour ses enfants, du moins H24. Je pourrais peut-être faire réagir certaines personnes en écrivant cela mais je pense réellement que du temps à deux allié à du temps pour soi-même est indispensable pour continuer d'apprécier et de vivre pleinement sa vie de famille.
Le sujet de la parentalité est vaste, il y aurait beaucoup à dire encore. 
De votre côté, votre "devenir parent", il est un peu comme tout ça aussi ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Tu soulignes bien le fait qu'avec l'arrivée d'un enfant, le couple est un peu chamboulé... Cela en rapproche certains, et en éloigne d'autres. J'ai toujours pensé qu'il valait mieux que ton couple soit solide avant de tenter l'aventure, mais bon, faire un enfant ça reste toujours une folie, non ? En tout cas, il est clair qu'en devenant parent, ta vie n'est plus la même. C'est un morceau d'insouciance en plus qui s'en va, mais en échange, cela permet de vivre l'une des plus belles aventures de la vie !
    Joli billet qui soulève de nombreuses questions en tout cas !

    RépondreSupprimer
  2. Un magnifique article ou je me retrouve totalement, surtout dans le passage ou tu dis que tu fais tout pour les tiens avant de penser a toi même

    RépondreSupprimer