lundi 3 août 2015

Le Centre de loisirs

Crédit Photo : Page Facebook des mini-camps du centre de loisirs
Jeudi soir, il y avait la veillée au centre de loisirs des enfants. 
La veillée est un véritable moment d'échanges entre les parents, l'équipe d'animation et les enfants, un moment convivial partagé autour d'un verre et d'un grand barbecue pour se connaître un peu plus tous ensemble. L'occasion pour les enfants de présenter cette année des chorégraphies estivales et un spectacle de djembé et pour l'équipe d'animation de faire une rétrospective sur ce mois de juillet déjà écoulé.
En fin de soirée, les enfants ont la possibilité de rester sur place et de dormir sous tente. Les parents ne récupéreraient alors leurs petits bouts que le lendemain soir.
Notre grand, parti en mini-camp "Ecole de cirque", toujours par le biais du centre de loisirs, ne serait pas à cette veillée. On l'explique à sa petite sœur bien en amont, une semaine avant : "tu sais, dans une semaine, on emmènera un duvet, ton pyjama, ton doudou et tu resteras à dormir au centre sous la tente avec tes copines, ça va être bien, hein ?". Ce n'était pas gagné mais jeudi soir, elle est bien restée à dormir sous la tente. C'était loin d'être gagné mais on faisait confiance à l'équipe d'animation qu'on a toujours trouvée formidable, une équipe d'animation passionnée, dévouée, pleine d'humour et de bonne humeur.

Le centre de loisirs, il se trouve à trente kilomètres de la maison. C'est celui qui se trouve à côté du bureau. Non pas qu'il n'y ait pas de centre près de la maison, non, il y en a même deux. Mais le centre de loisirs près du bureau, il a ce truc bien spécial qui fait qu'on a préféré inscrire nos enfants dans ce centre plutôt que dans les deux autres où l’atmosphère ne nous a simplement jamais semblée couler de source.
Au centre de loisirs du bureau, on ressent une ambiance détendue et on parle avec des animateurs joyeux, compréhensifs, attentifs, bref : super professionnels.
Au centre de loisirs du bureau, une journée ne ressemble jamais à une autre, les activités sont multiples et on ne compte plus les nombreuses sorties réalisées au mois de juillet : journée plage, atelier cuisine à la biscuiterie locale, initiation surf, sortie au Souterroscope dans le département voisin, sortie sur l'île Tatihou, randonnée haguaise au Nez de Jobourg et notre grand se rendra même à Paris visiter le Musée des Sciences vendredi prochain, soit à 3h30 de car. Et j'en oublie.
Le centre de loisirs du bureau est dynamique, occupe pleinement nos enfants et leur apporte beaucoup.
Le centre de loisirs du bureau est tel qu'on resterait bien quelquefois un peu plus longtemps avec l'équipe, toujours souriante, toujours disponible. 
Anita, Agathe, Margaux, Aurélien, je suis désolée, j'en oublie tellement, mais tous, tous ont leur petit quelque chose qui rend ce centre tellement particulier.
Et puis il y a Quentin aussi. Quentin, c'est le jeune directeur du centre et c'est le chouchou de notre petite. Notre petite a eu beaucoup de coups de blues au mois de juillet, c'est presque toujours dans le bureau de Quentin qu'elle allait trouver du réconfort.
Jeudi soir à la veillée, Quentin s'occupait des saucisses au barbecue. Quentin nous a fait un
petit discours pour nous expliquer le déroulement de la soirée. Et puis, il nous a annoncé que la semaine d'après serait sa dernière semaine au centre, qu'il reprenait ses études à la rentrée et partait vers de nouveaux horizons. Une bien belle nouvelle. Mais assez nostalgique : on aime aussi beaucoup échanger avec Quentin, il est aussi tellement sympa et plein d'entrain. Nostalgique parce qu'hier soir, alors que les animateurs et les enfants nous faisaient leurs chorégraphies, je me disais que c'était ça la vie finalement, ces pages qui se tournent une à une et un chapitre qui se termine quelquefois pour laisser place à un autre. ça sera étrange de ne pas revoir Quentin l'année prochaine. Plusieurs semaines auront passé lorsque notre petite retrouvera le centre, plusieurs semaines qui auront peut-être dissipé le souvenir de Quentin dans son esprit. Car jeudi soir, elle ne pouvait pas comprendre lorsqu'il nous a annoncé cette nouvelle (vive l'enfance et son innocence), jeudi soir et encore toute cette semaine, elle va continuer de profiter pleinement de Quentin et vivra aussi sa dernière semaine de cet été 2015 à ce centre de loisirs si attachant.
Un chapitre se termine avec beaucoup de beaux moments en tête et dans les yeux pour nos enfants.

♥ Un grand merci à tous pour toutes ces étoiles dans les yeux que vous leur apportez ♥
Crédit Photo : Page Facebook des mini-camps du centre de loisirs
Plus d'informations sur le centre de loisirs ici
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

  1. Petite je n'ai jamais connue le centre aéré, j'habitais avec mes parents dans une toute petite commune, les centre aéré c'est vraiment l'inconnu et puis quand on a acheté notre première maison avec l'homme on a pas trop réfléchi à l'histoire, on se disait qu'on aurait le temps de penser aux enfants plus tard...2 ans plus tard crevette est née, on a trouvé une nounou à 15km sur la route du travail.Depuis son entrée à l'école c'est complètement différent, on a déménagé dans une ville, enfin une ville pour moi mais pas non plus super grande!Cette ville a tout ce qu'il faut pour les enfants, école, garderie, médiathèque, gymnases, et centre aéré!Cet été était donc le premier été au centre aéré pour ma fille.J'appréhendais..beaucoup, je suis maman poule que veux tu ;-) L'équipe a été sympa, quelques animateurs mieux que d'autres, plus souriants, plus motivées.Ma fille a passé un très bon mois de juillet ponctué de sorties, d'activités multiples, de jeux divers et garde un super souvenir.Il y a eu sa première veillée, ils organisent aussi des nuit de centre mais je n'ai pas souhaité l'y laisser, elle a 5 ans et je ne me sentais pas prête.Elle a adoré sa première veillée, jusque 21 heures, bien que fatiguée après une bonne journée au centre!Je vois que votre centre est super chouette, ils ont l'air d'organiser de très chouettes sorties, et je pense comme toi qu'il vaut mieux faire 30 kilomètres de plus pour trouver le bonheur de ses enfants et la sérenité des parents!

    RépondreSupprimer